Happy camping : est-ce que tu viens pour les vacances ?

Vintage_Photo_Labor_Day_Weekend_Camping_Watermelon_Party-1

Comment durer par-delà les victoires ? Comment un mouvement se recompose-t-il une fois ses objectifs atteints ? Un territoire en lutte peut-il disparaître ? Telles sont les questions auxquelles nous avons à faire face ces derniers mois, et force est de reconnaître que les réponses manquent de clarté. Peut-être vivons-nous une situation inédite, ou peut-être encore que c’est en ouvrant nos perspectives au-delà des frontières et des époques que l’on peut entrevoir des pistes. Quand on ne sait pas, on demande aux autres ! Ou plutôt, on se demande avec les autres.

Ces autres, ce seront les invités de la semaine intergalactique qui se déroulera à la zad du 27 août au 2 septembre (programme ici).  Pour la seconde année, en effet, les vertes pâtures sauvées de l’aéroport verront converger la foule internationale des artisans de la résistance. Nous pourrons y croiser entre autres les habitants des quartiers de Christiania à Copenhague, d’Errekaleor à Gasteiz, des Lentillères à Dijon, les camarades allemandes du Wentland ou les Italiens du Val Susa… Nous avons donc proposé à ces territoires en bataille – d’une taille relativement similaire à celle de la zad – de réfléchir ensemble à ces questions qui nous habitent.

Ces rencontres se dérouleront à l’Ambazada, près du carrefour de la Saulce. Ce sera l’occasion d’inaugurer cette « base des luttes et des peuples insoumis du monde entier ». En effet, durant tout le mois d’août, la majeure partie des finitions des bâtiments devrait être réalisée : enduits et dalle en terre, pose des huisseries et installation électrique. Comme depuis l’origine du projet, des « brigades » du Pays basque viendront mettre la main à la pâte. Ce sera un véritable accomplissement pour la superbe solidarité qui lie désormais l’Euskal Herria à la zad. Une solidarité qui ne se paie pas de mots, puisqu’aussi vrai qu’ils étaient à nos côtés lors des expulsions du printemps, nous serons aux leurs lors du G7 prévu à Biarritz l’an prochain.

Durant la même semaine, se dérouleront des discussions à Bellevue avec entre autres des étudiants et des travailleurs en lutte du pays nantais « pour partager les constats d’échec comme les élans victorieux qui ont traversé nos luttes […]. Pour redonner du sens à l’idée de s’organiser dans une période de grande fragilité. » Certaines parties du programme sont croisées avec celui de la semaine intergalactique. Vous le trouverez, ainsi que l’invitation, ici : Retrouver du souffle.

Enfin, préparez-vous à venir à Notre-Dame-des-Landes à la rentrée, les 29 et 30 septembre, afin de montrer à la Préfecture qu’elle ne parviendra pas à démanteler la zad et à en distribuer les terres aux cumulards. Qu’elle ne parviendra pas non plus à revenir nous expulser. Avant le COPIL prévu en octobre, censé décider de l’avenir du foncier, il sera indispensable de mettre en œuvre un rapport de force avec l’État afin de le dissuader dans ses desseins mortifères. Vous trouverez l’appel ici.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s